Grand Ouest : La CNDH veut faire connaitre ses missions pour être proche des populations

Grand Ouest : La CNDH veut faire connaitre ses missions pour être proche des populations

Le 17 décembre 2021, la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) a ouvert sa première antenne régionale à Bobo-Dioulasso. Cette antenne régionale couvre les quatre régions du grand Ouest notamment la région du Sud-ouest, les Cascades, la Boucle du Mouhoun et les Hauts-Bassins. En vue de mieux faire connaitre l’Institution et de permettre une meilleure appropriation de ses outils de saisine, le Président de la Commission conduit avec une équipe deux (02) ateliers de présentation de l’Institution, de son Antenne régionale, de son mécanisme de traitement des plaintes et de lutte contre les violations des droits humains au profit des acteurs du public et du privé, des OSCs, des forces de défense et de sécurité et de la population dans le grand ouest. La première s’est tenue ce mardi 10 mai 2022, à Bobo-Dioulasso dans la région des Hauts-Bassins.

La Commission Nationale des Droits Humains est une autorité publique indépendante dotée de la personnalité morale et jouit de l’autonomie administrative, financière et de l’indépendance d’action par rapport aux autres institutions du pays.

Elle jouit d’un cadre juridique favorable et des prérogatives qui font d’elle une institution de référence en matière des droits humains. Cependant, la Commission ne s’est pas encore imposée dans le paysage institutionnel de promotion et de protection des droits humains.

La Commission souffre de sa méconnaissance par les pouvoirs publics et les populations de sorte qu’elle n’est pas suffisamment sollicitée par les destinataires de ses actions sur les questions des droits humains au Burkina Faso. Cette faiblesse de positionnement de la Commission résulte également de l’ineffectivité de sa déconcentration.

Pour y remédier, elle a entrepris de rapprocher davantage l’Institution des populations et faciliter ainsi son accessibilité à travers le lancement de son numéro vert et de son site internet lancés le mercredi 31 mars 2021. Depuis lors, le mécanisme a reçu 59 plaintes à la date du 30 avril 2022 dont 11 recevables par la Commission,  02 dossiers sont clos et 9 en instruction.

Elle a également ouvert, le 17 décembre 2021, sa première Antenne régionale à Bobo-Dioulasso avec pour zone de couverture, les régions de la Boucle du Mouhoun, des Cascades, des Hauts-Bassins et du Sud-Ouest.

Des tournées de présentation de la Commission sont également entreprises depuis 2021 dans les régions avec le financement de l’Union Européenne dans le cadre de son programme d’ « Appui à la Commission pour la mise en œuvre de ses missions en matière de promotion et de protection des droits humains ». Ainsi après le Centre-Nord et le Sahel,  elle a réuni dans la ville de Bobo-Dioulasso dans la région des Hauts-Bassins, les forces vives pour échanger sur ses missions, ses attributions, comment la saisir en cas de violations des droits humains.

La CNDH est l’institution nationale chargée de promouvoir, de protéger et de défendre les droits humains au Burkina Faso. Pour ce faire, elle œuvre notamment au renforcement de capacités des acteurs aussi bien étatiques que non étatiques afin que chacun puisse jouer pleinement son rôle en matière d’effectivité des droits humains.

Le secrétaire général de la région des Hauts-Bassins, Sayouba Sawadogo, représentant le gouverneur de la région,  a laissé entendre que la Région des Hauts-Bassins, à l’instar de bien d’autres du pays, reste confrontée à la question de l’effectivité des droits humains. Ainsi, le plus grand défi en matière de droits humains reste la lutte contre le terrorisme qui ne cesse d’endeuiller le pays au jour le jour. On note par ailleurs la persistance des vols et braquages à mains armées, les violences sexuelles et les mutilations génitales féminines, les mariages et grossesses précoces, le trafic d’enfants, le phénomène des enfants en situation de rue.

Dans un tel contexte, dit-il, « c’est avec une grande satisfaction que nous accueillons cet atelier de présentation de la CNDH en tant qu’institution habilitée non seulement à mener des investigations pour faire la lumière sur les allégations de violations de droits humains, mais aussi formuler des avis et des recommandations à l’endroit des pouvoirs publics pour plus d’effectivité des droits humains dans notre pays ».

Pour finir, il a formulé le vœu, que l’organisation de cet atelier puisse permettre aux populations et forces vives de la Région de connaitre davantage la Commission et son mandat et d’y avoir recours à travers son Antenne régionale en cas de besoin.  Après la région des Hauts-Bassins, les Cascades accueilleront la Commission le 12 mai 2022, à Banfora.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.