Collaboration MBDHP-CNDH : Pour une synergie d’actions en faveur des droits humains au Burkina Faso

Collaboration  MBDHP-CNDH : Pour une synergie d’actions en faveur des droits humains au Burkina Faso

Une délégation de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) a rendu visite, ce mercredi 21 juillet 2021, aux membres du bureau national du Mouvement Burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP), à Ouagadougou. Il s’est agi d’échanger sur la possibilité de collaboration entre les deux structures sur les questions de droits humains et sur la contribution des défenseurs droits humains au processus de réconciliation.

La visite au MBDHP est l’occasion pour le Président de la Commission de remercier son homologue du MBDHP pour son accompagnement, sa disponibilité aux activités de la Commission. Cependant, cette démarche vise aussi à formaliser, rendre officielle la collaboration entre les deux structures.

C’est le lieu toujours pour le Président de poser sur la table, la question de la contribution des acteurs des droits humains au processus de réconciliation nationale.

« Il s’agit de voir comment, en tant qu’acteurs des droits humains, nous pouvons travailler entre nous  sur les actions à apporter au processus de la réconciliation nationale», explique Kalifa Rodrigue NAMOANO, Président de la Commission.

La délégation de la CNDH

Une visite appréciée par le Président du MBDHP qui voit en cela, une marque de considération à son égard et partant de sa structure.  Il a aussi dit toute sa disponibilité à collaborer avec la CNDH partout où le besoin sera et à accompagner la CNDH au regard de son expérience sur le terrain.

« Nous suivons ce qui se passe à la CNDH, nous vous félicitons pour ce qui est en train  d’être fait. C’est avec plaisir  et un réel engagement pour nous de travailler aux côtés de la CNDH. Nous restons disposer et disponibles à vous accompagner», dit-il.

Pour lui, la CNDH et le MBDHP mènent un combat commun, à savoir celui de la protection, de la promotion et de défense des droits humains, il est tout à fait normal que les deux structures mettent en synergie des actions pour faire en sorte que la situation des droits humains au Burkina Faso soit la meilleure possible.

Membres du MBDHP

« Nous avons les mêmes objectifs. C’est vrai que les méthodes d’approches sur certaines questions ne sont pas les mêmes, elle étant une institution nationale de la république et nous étant une ONG, mais l’objectif poursuivi étant le même, c’est cela l’essentiel », explique Chrysogone ZOUGMORE, président du MBDHP.

Pour ce faire, les deux structures ont convenu de renforcer les liens de partenariat en mettant en place un groupe de contact avec des points focaux, qui pourront en permanence échanger et être en contact avec les services indiqués.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.