Drame à Bouroum-Bouroum: La CNDH appelle au respect de la vie humaine

Drame à Bouroum-Bouroum: La CNDH appelle au respect de la vie humaine

La Commission nationale des droits humains (CNDH) a appris avec consternation les développements tragiques consécutifs à un accident mortel de la circulation survenu le 27 août 2021 dans la localité de Banlo, commune de Bouroum-Bouroum. Outre l’enfant, du nom de KAMBOU Sami, percuté par le véhicule automobile, les trois occupants du véhicule à savoir OUEDRAOGO Harouna, NABA Yentema Edmond et NARE Jacques trouveront eux également la mort dans des circonstances les plus abjectes. Il ressort ainsi de la narration des faits telles que présentées dans le communiqué circonstancié du Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Gaoua que, dès les premiers instants de l’accident, les trois occupants du véhicule avaient été lynchés avant que leurs corps sans vie ne soient cachés dans un champ.

En cette circonstance douloureuse, la CNDH tient à adresser ses condoléances les plus émues aux familles des victimes du drame de Banlo et leur souhaite du réconfort.

La Commission relève également que depuis la survenue de ce malheureux événement, les propos à caractère ethnique et régionaliste ont affleuré dans le débat public. Tout en condamnant ces propos stigmatisants, la Commission :

  • en appelle à la tolérance et à l’apaisement ;
  • engage l’ensemble des populations au respect de la vie humaine ;
  • invite le gouvernement à intensifier les actions de prévention routière à travers des campagnes de sensibilisation du grand public sur le respect du Code de la route ;
  • encourage les autorités judiciaires à apporter les réponses pénales et civiles qu’appellent l’ensemble de ces faits.

La Commission tient à rappeler que le respect de la dignité humaine proscrit toute idée de justice privée. Tous autant que nous sommes devons faire confiance à la Justice et à l’ensemble des institutions de notre République en leurs portant nos griefs.

        TÉLÉCHARGER AUSSI :  Déclaration suite aux évènements tragiques de Banlo                                                                                                                                                                      

                                                                                                                                        Fait à Ouagadougou le 31 août 2021

                                                                                                                                                         Pour la Commission,

                                                                                                                                                                 Le Président

                                                                                                                      Kalifa Yemboado Rodrigue NAMOANO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.