Mise en œuvre des projets: La CNDH renforce les capacités de ses membres en suivi et évaluation

Mise en œuvre des projets: La CNDH renforce les capacités de ses membres en suivi et évaluation

Les Commissaires et le personnel technique de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) se sont réunis à Koudougou du 17 au 22 mai 2021, pour raffermir leurs connaissances en suivi et évaluation des projets et programmes de l’Institution. Cette formation entre dans le cadre des actions de renforcement des capacités de la Commission inscrit dans le programme « Droits humains et accès à la Justice », financé par l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) et mis en œuvre par un consortium d’ONG dont l’Association du Barreau Américain, Initiative pour l’Etat de Droit (ABA-ROLI) est le lead.

 

L’objectif principal de cette formation était de permettre à la Commission d’élaborer un mécanisme de suivi-évaluation pour son plan de travail annuel 2021.

Donimique ILBOUDO, expert en suivi-évaluation à ABA-ROLI

Le suivi-évaluation, une composante de la mise en œuvre d’un programme, consiste selon Donimique ILBOUDO, Expert en suivi-évaluation à ABA-ROLI « à suivre le niveau de réalisation des activités du programme pour voir, si  on va vers l’atteinte des objectifs que le programme s’était fixé. Si non,  pourquoi le programme ne va pas aboutir aux objectifs qu’il s’était fixé ? Quelles sont les mesures de correction qu’on peut apporter pour que le programme aboutisse aux résultats attendus ?  L’évaluation va consister à s’arrêter à la fin du programme pour voir si ce qu’on avait défini au départ a pu être réalisé? Le programme a-t-il contribué à impacter  la vie des populations ? », explique-t-il.

 Pour lui, ce suivi-évaluation est très important pour la CNDH, car dit-il, « Cela va encore apporter plus de visibilité aux résultats de la CNDH. C’est également un outil de plaidoyer pour la CNDH du fait qu’il donne aux partenaires une lisibilité des résultats de la mise en œuvre des projets à chaque période d’exercice ».

 

 

Kalifa Rodrigue NAMOANO, Président de la CNDH

La formation sur ce volet à consister à faire des exercices pratiques avec les participants afin de  formuler des indicateurs de mesure de la réalisation des activités et des objectifs que la CNDH s’est fixé dans son plan de travail annuel 2021.

Cette formation vient à point nommé selon le Président, Kalifa Rodrigue NAMOANO. Elle arrive  à un moment où la Commission envisage la mise en place d’une cellule de suivi-évaluation des projets en son sein pour mieux suivre et évaluer l’ensemble des activités qu’elle mène.

Les cinq (5) jours de formation ont été aussi mis à profit par les experts pour mettre à disposition de l’équipe de la CNDH, des outils numériques de collectes d’informations qui leur faciliteront le travail sur le terrain. C’était également l’occasion de revisiter le mécanisme de réception des plaintes en ligne et le registre de suivi des appels sur le numéro vert mis en place par la Commission.

 

 

Quelques images des échanges pendant la formation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.