Partenariat La CNDH – CICR : Echanges d’informations pour définir des pistes de collaboration

Partenariat La CNDH – CICR : Echanges d’informations pour définir des pistes de collaboration

Ce lundi 15 novembre 2021, s’est tenu à Ouagadougou, un atelier d’échanges d’informations entre les membres de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) et les membres du Comité International de la Croix Rouge (CICR) au Burkina Faso. L’objectif de cette première rencontre pour les deux institutions est de connaitre le fonctionnement de l’une et l’autre afin de dégager des pistes de collaboration pour la défense de la dignité humaine au Burkina Faso.

Cette rencontre vient matérialiser de façon concrète les conclusions d’une première prise de contact entre les deux  institutions tenue en juillet dernier dans les locaux du CICR, celle de mieux comprendre.

Cette dernière se veut donc l’occasion d’une large connaissance des mandats, des missions et des activités de l’une et de l’autre afin de dégager des pistes de collaboration.

Un accent particulier est mis sur les activités de protection qui entourent des sujets, actions et/ou plaidoyer sur des problématiques d’intérêt commun, tels que la prévention de la torture, l’une des missions attribuée à la CNDH.

Laurent Saugy, Représentant pays du CICR au Burkina Faso

Des communications  sur le Droit International humanitaire (DIH),  la prévention de la torture, sous l’angle du DIH, ont été données.

« Plus que jamais la situation humanitaire au Burkina Faso nous rappelle au quotidien que les millions de personnes vulnérables ont droit non seulement à la survie, mais aussi à la sauvegarde et au respect de leur dignité humaine », dit le Représentant du CICR au Burkina Faso, Laurent Saugy.

Kaqlifa Rodrigue Namoano, Président de la Commission Nationale des Droits Humains du Burkina Faso

 

 

Et pour le Président de la Commission, kalifa Rodrigue Namoano, cette situation sécuritaire de plus en plus alarmante, leur impose (CICR et CNDH), une collaboration très accrue au regard de leurs missions respectives et tenant compte aussi des principes qui gouvernent leurs organisations.

Le CICR constitue un partenaire clé avec lequel une interaction se doit d’être instaurée   dans ce domaine et c’est le lieu pour le Président de souhaiter que cette première rencontre marque le début d’un partenariat fructueux.

 

C’est l’occasion pour lui de réitérer ses remerciements pour le principe d’accord relative à leur sollicitation de renforcer les ressources documentaires de la bibliothèque de la CNDH.

Photo des participants à la rencontre d’échanges d’informations entre la CNDH et le CICR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.