Projet PARJI : La CNDH et ENABEL échangent pour dégager des pistes de collaboration

Projet PARJI : La CNDH  et ENABEL échangent  pour dégager des pistes de collaboration

Une délégation de l’Agence belge de développement, Enabel, Yoann Thines et Daguelé Patrick Ouattara, tous deux du projet d’Appui au Renforcement de la Justice pour lutter contre l’Impunité (PARJI),  était en visite la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH). Elle a été accueillie par le Président de la Commission, Kalifa Rodrigue Namoano et le Directeur des Affaires Juridiques, Gnaon Ismaël.

Les échanges ont porté sur les questions de prise en charge des victimes de violences basées sur le genre, ainsi que l’assistance aux victimes et aux témoins dans le cadre des procédures judiciaires avec un focus sur les réparations à apporter aux victimes de terrorisme.

Il s’est agi pour les deux parties de dégager des pistes de collaboration et d’associer les compétences de la Commission aux activités du projet qui a débuté le 1er mai 2021 et prévu pour durer encore 2 ans.

Afin d’accompagner son programme d’appui sécuritaire des principes de l’Etat du droit et d’un soutien substantiel au programme sectoriel « Justice et droits humains » 2018-2027, Enabel a entrepris de développer ce projet  d’appui à la justice afin de renforcer la crédibilité de la justice et de lutter contre le sentiment d’impunité.

Ce programme vise à répondre aux besoins des juridictions et des justiciables dans le ressort de la Cour d’Appel de Ouagadougou et en particulier sur l’axe Ouagadougou-Kaya-Dori. Il sera mis en œuvre en concertation avec l’association suisse Coginta qui intervient aussi dans le programme « Justice » de l’UE.

Il bénéficie du financement de l’Union Européenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.