Bobo-Dioulasso : Les OSCs formées aux principes du droit international Humanitaire en période de conflit

Bobo-Dioulasso : Les OSCs formées aux principes du droit international Humanitaire en période de conflit

Atelier de formation des organisations de la société civile de défense des droits humains sur la protection des civils dans les conflits armés et les violences intercommunautaires. La formation est assurée par Diakonia Mali en partenariat avec la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) à Bobo-Dioulasso, du 12 au 15 octobre 2021.

La région du Sahel est en proie à l’insécurité du fait des réseaux et groupes d’extrémistes violents. A côté, les violences communautaires servent d’opportunités à ces  réseaux criminels et groupes d’extrémistes violents d’étendre leurs influences au Sahel. Dans la riposte des forces armées nationales face aux attaques de ces groupes,   la protection des civils devient problématique et peuvent causer des dommages considérables chez les civils, engendrant une souffrance disproportionnée des femmes et des enfants qui en sont les plus vulnérables.

Alors que, les principes fondamentaux du Droit international Humanitaire (DIH)  auxquels ces pays du Sahel sont parties prenantes, interdisent les attaques contre les civils et les biens de caractère civil en imposant l’application des principes de distinction, de précaution et de proportionnalité dans la conduite des hostilités.

C’est dans ce contexte et dans la mise en œuvre de sa stratégie pour la promotion du droit international humanitaire au Sahel que le Centre de Ressources en Droit International Humanitaire de Diakonia-Mali organise une formation sur la protection des civils et les violences intercommunautaires au profit des organisations de la société civile du Burkina Faso.

Cette activité s’inscrit dans le cadre des activités de renforcement des capacités menées par le Centre de Ressources en DIH de Diakonia au Sahel. Elle vise à renforcer les capacités des organisations de la société civile sur les normes de la protection des civils dans les violences intercommunautaires en période de conflit armé à travers une formation adaptée aux Etats du Sahel.

Les OSCs droits humains de la région du grand ouest bénéficient de cette formation et durant trois jours, elles ont été édifiées sur les règles fondamentales du DIH dans une situation de conflit armé, sur les principes de la protection des civils, les cadres et instruments juridiques applicables lors de violence intercommunautaire. Aux termes des échanges, elles ont identifiés les mesures de protection des civils qui pourraient les accompagner dans leurs missions de protections des droits humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.