Saisine de la CNDH : Les commissaires et le personnel s’approprient le manuel de procédure de traitement des plaintes

Saisine de la CNDH : Les commissaires et le personnel s’approprient le manuel de procédure de traitement des plaintes

Des Commissaires et le personnel de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) du Burkina Faso se forment sur le manuel de procédures de traitement des plaintes, des requêtes devant la CNDH, les 23 et 24 mars 2021 à Ouagadougou.

La Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) conformément, a son mandat de promotion, de protection et de défense des droits humains au Burkina Faso, est habilitée à recevoir et traiter des plaintes individuelles ou collectives sur toutes allégations de violations des droits humains.

Pour mener à bien sa mission, un manuel de suivi de processus d’enregistrement, de réception, de traitement des plaintes a été élaboré.

Ce manuel  de traitement des requêtes permet de mettre en place un processus unifié, normalisé de réception des plaintes, de conduite des enquêtes, de fournitures des services et de formulation des recommandations appropriées aux victimes de violations des droits humains.

Afin de répondre efficacement aux plaintes des violations des droits de l’homme,

Et pour ce faire, les commissaires et le personnel s’approprient le manuel lors d’une rencontre interne de travail de deux jours à l’hôtel à Ouagadougou.

Cette formation est rendue possible grâce au programme «Droits Humains et accès à la justice», à travers son appui à un renforcement des capacités de l’Institution financé par l’USAID et mis en œuvre par un consortium d’organisations que sont : Association du Barreau Américan Initiative pour l’Etat de Droit (ABA-ROLI), Freedomm House, Search for Common Ground et Pact.

Ce fut l’occasion pour le Président Rodrigue Kalifa NAMOANO de réitérer ses remerciements à ses partenaires qui appuient la Commission dans le but d’asseoir une institution efficace, efficiente au profit des populations victimes de violations des droits humains au Burkina Faso.

Tout en rappelant l’importance du manuel, il a aussi exhorté l’ensemble des utilisateurs de la CNDH a y accorder une grande attention dans son application.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.