Une délégation du MPP à la CNDH pour plaider la libération sans condition de l’ex-Président

Une délégation du MPP à la CNDH pour plaider la libération sans condition de l’ex-Président

Le Président de la CNDH a reçu en audience ce jour 13 avril 2022 une délégation du Bureau Exécutif National du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP).

La délégation du Bureau exécutif national (BEN) du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) était composée de :

– Alassane B. SAKANDE, Président du MPP ;

– Stanislas OUARO, 4ème vice-président chargé des questions de Gouvernance et du Dialogue Social ;

– Florence BEOUIDE, Secrétaire chargé des Affaires Sociales ;

– Mamata TIENDREBEOGO, 1re Secrétaire adjoint aux Affaires Juridiques, des Droits Humains et de la Citoyenneté chargé des Affaires Juridiques et du Contentieux.

Prenant la parole, M. Alassane B. SAKANDE a d’abord remercié le Président de la CNDH pour l’audience qu’il a bien voulu leur accorder. Il a rappelé qu’à l’issue du coup d’État du 24 janvier 2022, l’ex-chef de l’État, M. Roch Marc Christian KABORE avait été arrêté et n’est toujours pas libre de ses mouvements à ce jour malgré sa « libération » à la date du 6 avril dernier.

La délégation est donc venue poser cette préoccupation majeure et voir ce que la CNDH peut faire » en vue de la libération totale de l’ex Président, d’autant qu’il s’agit d’une situation de violations de droits de l’homme.

Le Président de la CNDH a remercié la délégation pour l’intérêt porté à l’institution. Il a dit avoir porté une oreille attentive aux préoccupations soulevées. En retour, il a exprimé la sensibilité de la Commission quant au sort de l’ex-chef de l’État, car tous les burkinabè ont droit à la garantie de leurs droits fondamentaux.

Il a par la suite fait un point des actions menées par la CNDH, depuis le 24 janvier 2022, en vue de s’assurer du respect des droits du Président KABORE. Il a enfin réitéré l’engagement de la Commission à poursuivre les approches auprès des plus hautes autorités du pays en vue de parvenir à une évolution de la situation de l’ex-chef de l’État, M. Roch Marc Christian KABORE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.