Audience: La CNDH au Ministère de la défense

Audience: La CNDH au Ministère de la défense

La Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) chez le Ministre d’Etat, Ministre de la défense nationale et des anciens combattants, le mardi 12 avril 2022.

Pour l’occasion, le Président de la CNDH, Yemboado Kalifa Rodrigue Namoano qui a conduit la délégation, a témoigné la solidarité de la Commission aux Forces de défense et de sécurité en lutte contre les groupes armés terroristes.

Le Président s’est dit conscient de la délicatesse de la mission compte tenu du fait que les populations expriment des besoins très pressants en termes de sécurisation des villes et villages, auxquels il faut certes répondre, mais en agissant avec tact et discernement.

 Puis, M. NAMOANO a procédé à une brève présentation de la CNDH qui est une autorité publique indépendante doté d’un mandat de promotion, de protection et de défense des droits humains au Burkina Faso.

La Commission peut s’autosaisir des cas de violation des droits humains, tout comme elle peut l’être au moyen d’une plainte en appelant au numéro vert gratuit 80 00 12 94 ou en déposant la plainte sur son site www.cndhburkina.bf

A ce titre, la Commission est souvent saisie d’allégations de violation des droits humains impliquant les FDS telles que les arrestations, les disparitions forcées et des présomptions d’exécutions extrajudiciaires.

Les échanges se sont poursuivis autour des pistes de collaboration entre la CNDH et le MDNAC. La CNDH a ainsi émis le vœu qu’un point focal soit désigné à son profit au sein du Ministère, en vue de faciliter les interactions à la faveur des enquêtes ou des visites de lieux de privations de liberté qu’elle mène.

Le Ministre d’État, le Général Barthélemy Simporé  s’est réjoui de la visite de la CNDH et des convergences de vue qui s’en sont dégagées quant à la nécessité d’œuvrer à ce que les forces armées puissent, en tout temps, agir dans le respect du droit des conflits armés et des droits de l’homme. Il a par la suite souligné le fait que le respect des Droits humains représente l’un des piliers de la Stratégie nationale de lutte contre le terrorisme en cours de finalisation.

Le Ministre d’État a donné congé à ses hôtes en les assurant de sa pleine disponibilité à poursuivre une fructueuse collaboration avec la CNDH.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.