Promotion et protection des droits humains: La CNDH à la rencontre de la population du Centre-Nord

Promotion et protection des droits humains: La CNDH à la rencontre de la population du Centre-Nord

La Commission Nationale des Droits Humains au Burkina Faso entame une tournée dans les régions  dans le but de se rapprocher des populations, de mieux se faire connaitre et de présenter son mécanisme de saisine en cas d’allégations de violations des droits humains. Activité fiancée par l’Union Européenne à travers son programme « Appui à la Commission Nationale des Droits Humains dans la mise en œuvre de ses missions en matière de promotion et de protection des droits humains », la première étape de cette tournée a débuté à Kaya dans la région du Centre-Nord où elle a séjourné la Commission du 12 au 15 avril 2021 et a tenue plusieurs activités.

La Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) du Burkina Faso, dont la création repose désormais sur la loi N°001-2016/AN du 24 mars 2016, bien que jouissant d’un cadre juridique favorable et des prérogatives qui en font une Institution de référence en matière des droits humains, ne s’est pas encore imposée dans le paysage institutionnel de promotion, de protection et de défense des droits humains.

La Commission souffre de sa méconnaissance par les pouvoirs publics et les populations, ce qui fait d’elle un acteur dont les services sur les questions de droits humains au Burkina Faso ne sont pas suffisamment  demandés.

Pour remédier à cela, la CNDH multiplie les moyens et activions de visibilité, de communication et met en place un mécanisme de sa saisine en cas de violation des droits humains. A cet effet, le 31 mars 2021, elle a lancé officiellement son site Web d’information (www.cndhburkina.bf) avec possibilité de sa saisine en ligne et mis en place plusieurs autres moyens de communication et de saisine, tels que le numéro vert gratuit : 80 00 12 94, afin de faciliter aussi bien son accessibilité mais aussi de se rapprocher de la population et permettre sa saisine où que l’on soit.

Cette faiblesse de positionnement de la Commission résulte aussi de l’ineffectivité de sa déconcentration dans les régions. En attendant que cela ne devienne une réalité, la CNDH entend se rapprocher des populations d’où les tournées régionales de présentation de l’Institution et de sa fonction de traitement des plaintes et de lutte contre les violations des droits humains.

Pour ce faire, la délégation de l’Institution présente à Kaya a mené bien avant la tenue de l’atelier de présentation de la Commission cinq (5) émissions radiophoniques dont trois (3) en langue nationale mooré et deux (2) en français sur trois stations de radio. Elle est aussi allée à la rencontre des autorités locales et des organisations de la société civile de la région.

En rappel, profitant de son séjour dans la ville, elle a tenue sa première session ordinaire les 12, 13 et 14 avril 2021 . Outre la région du Centre-Nord, les régions du Sahel, de l’Est et du Nord sont les étapes prochaines de la tournée.

A noter que la CNDH veut saisir cette opportunité de tournée dans les régions pour nouer des relations de collaboration avec les organisations de la société civile pour identifier des points focaux pour la remontée et la vérification des allégations de violation des droits humains.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.